Notre cours de Yoga à Brooklyn, New York

<<< Lire la première partie
Notre cours à Brooklyn, NY

Après quelques échanges par mail et en suivant les conseils de profs new-yorkais je me suis décidé pour un cours au sein du Abhyasa Yoga Center de Brooklyn, tenu par J.Brown.
Nous (ma femme et moi) nous sommes donc rendus dans le quartier hipster de Williamsburg, pour un cours Basic (parfait pour le décalage horaire 🙂 matinal d’1h30.

Nous avons eu la chance d’avoir cours avec le maître des lieux (voir sa bio ici).
Pour la petite histoire, J.Brown a longtemps pratiqué et enseigné un Ashtanga très physique avant d’essuyer plusieurs blessures, puis est passé à l’Iyengar mais n’a pas trouvé sa voie dans la quête de l’alignement. Il s’est ensuite orienté vers un yoga qu’il décrit comme : « old-school’ yoga. The gentle, therapeutic, breath-centered yoga » dans la lignée de Desikachar et T Krishnamacharya  – Tout ce que j’aime !

guillaume-ducrot-yoga-ny-4Le Jour J, nous arrivons dans la chouette petite salle située à 30 min de métro du centre de Manhattan.
Après un accueil très chaleureux, le règlement et la signature d’une décharge de responsabilité, le très sympa J nous pose quelques questions sur notre pratique et d’éventuelles blessures.
Le cours comprend 9 personnes, presque autant de garçons que de filles, autour de la trentaine, monsieur-madame tout le monde, on se sent à l’aise.
Jason commence le cours par une explication de son approche, sa vision du yoga et l’enseignement reçu, et des explications sur la pratique de l’Ujjayi (dans le texte : ocean breath) qui sera le bhavana – fil conducteur de cette séance.

La pratique commence par quelques minutes de chant (libre à chacun de participer – perso ce n’est pas ma tasse de thé),  et s’ensuivent des vinyasa (enchainements) et asanas (postures), avec quelques pauses pour explications autour de la philosophie du yoga ou la symbolique de telle ou telle posture.
J nous invite à nous « challenger » sur la concentration et la prise de conscience du corps et du souffle plutôt que sur la posture parfaite et le dépassement.
Intéressant, il introduit des Bandhas, même dans les cours débutant, et propose beaucoup d’ajustements très à propos (après avoir gentillement demandé notre accord).
Le cours se termine par une bonne relaxation en Shavasana, puis un autre chant.

guillaume-ducrot-yoga-ny-5Verdict : on a adoré ! Des points communs avec ce qu’on a l’habitude de pratiquer, mais une approche, une énergie et un contexte différents. C’est exactement ce qu’on cherchait.

Si vous aussi vous êtes intéressé(e) par un cours à New York et souhaitez quelques renseignements, n’hésitez pas à me contacter. Je tâcherai de vous aider dans la limite de ce que je connais.
Vous pouvez aussi témoigner d’un cours que vous avez testé !

 

Abhyasa Yoga Center Brooklyn, 628 Metropolitan Ave, Brooklyn, NY 11211, États-Unis
Métro Lorimer St
Tarif cours à l’unité : 18$ + 1$ location de tapis

Note : ce témoignage n’est que le fruit de mon avis personnel sur une expérience de yoga à New-York. Mon objectif n’est en aucun cas de dénigrer les autres types de yoga évoqués, je compte sur l’intelligence et le discernement des lecteurs pour faire la différence.

Crédits photos :
sauf mention contraire, toutes les photos sont la propriété de Guillaume Ducrot Yoga, toute utilisation sans demande est interdite.

Sources:
www.frommers.com
www.yogacitynyc.com
www.elephantjournal.com
Lors de mes 2 séjours à NY, j’ai utilisé le génial mini guide : New York En quelques jours – 5ed(lien affilié)

J’ai testé pour vous : un cours de yoga à New York

La ville de New York compterait près de 300 studios et salles de yoga, où vous trouverez tous les types de yoga représentés, du hot, Bikram, Iyengar, en passant par du yoga nu (non, je n’ai pas testé), de l’Ashtanga, l’incontournable Jivamukti ou encore du Kundalini.
De ce que j’ai observé, c’est le Vinyasa qui a le vent en poupe ces dernières années, à la sauce new yorkaise, entendez par là des cours collectifs avec beaucoup d’enchaînements, assez physiques, le tout sur de la musique à fond.
Les voyages sont l’occasion de découvrir de nouvelles choses aussi j’ai choisi cette fois-ci de tester un cours de yoga « traditionnel », décidé à me laisser surprendre sur la méthode et le contexte.

Rechercher THE cours de yoga .. enfin, celui qui vous convient

guillaume-ducrot-yoga-ny-1Il y’a plusieurs manières de chercher un cours à NY :
Chercher sur internet, se faire conseiller ou .. lever la tête 😉 (la plupart des salles, surtout à Manhattan, sont dans les étages des buildings).
Je vous conseille de faire un petit repérage via internet avant votre départ, cela permettra de sélectionner quelques salles.
Jetez un oeil aux photos du site, aux vidéos postées par les salles sur Youtube pour vous faire une idée.

Si vous pratiquez déjà, demandez conseil à votre professeur, ou rendez-vous sur des sites d’enseignant(e)s et blogueurs locaux. Privilégiez les blogs spécialisés plutôt que les généralistes, où le/la journaliste propose souvent un Top 5 des salles les plus ‘hypes’ du moment.

Il est aussi important de se familiariser avec le vocabulaire, pour éviter les déconvenues concernant la partie posturale de la pratique.

Les termes Strong ou Intense qualifieront des cours assez intensifs et physiques, à l’inverse, Relax, Chill, sont les approches les plus calmes. Si vous recherchez une intensité intermédiaire, orientez vous vers les cours Basics ou Energize.
Pour l’anecdote, le yoga que j’enseigne, adapté à la personne, est parfois indiqué Restorative, ou Therapeuthic.
Les cours estampillés Community sont des séances type ‘associatif » avec abonnement ey tarif préférentiel voire un système de don.
Si vous n’êtes de passage que quelques jours, vérifiez que le cours choisi est une séance Drop in, c’est à dire sans abonnement ni pré-inscription.

Penchez-vous sur sur le pedigree de l’enseignant choisi. L’essor de la discipline a mis sur le marché des centaines de professeurs, parfois formés au minimum de ce qu’exige Yoga Alliance, l’instance qui gère / répertorie / accrédite / exploite (rayer les mentions inutiles) les enseignants aux USA.

Enfin lisez bien toutes les informations mentionnées sur la plaquette ou le site du centre, certaines pratiques peuvent vous surprendre par rapport à la France, cela peut être par exemple l’enseignant ou son assistant(e) qui pratique des massages, reiki, ou utilise des huiles essentielles pendants la séance. C’est généralement indiqué sur le site, sentez-vous libre de préciser si vous ne souhaitez pas en bénéficier. Précisez aussi si vous ne souhaitez pas être corrigé(e) manuellement dans les postures.

Sélection faite ? 

guillaume-ducrot-yoga-ny-2Une fois sélectionnées quelques salles, je vous conseille d’envoyer un mail ou de passer un coup de fil pour prévenir de votre arrivée. C’est aussi l’occasion de poser des questions. A ce propos, chapeau bas à nos amis américains pour leur sens du client, 100% des messages que j’ai envoyé à des professeurs (ex: les sympathiques Lynn Crimando et Steeve Rooney), associations (ex : www.viniyoga.com), ou encore blogs notoires (www.elephantjournal.com), ont reçu une réponse conviviale et concrète dans le demi-journée !!

Validez aussi les tarifs indiqués. Les prix varient, de 2$ le cours pour un donation based et peuvent grimper jusqu’à 160$ du cours particulier dans un quartier chic. En moyenne comptez 15 à 20$ pour un cours collectif à l’unité. Les tapis sont souvent en location au tarif d’1 ou 2 $.

>>> lire la suite…

Crédits photos : sauf mention contraire, toute les photos sont le propriété de Guillaume Ducrot Yoga, toute utilisation sans demande est interdite.

Excuse n°3 : je n’ai pas le temps de faire du yoga

Cet article fait suite aux excuses 1 : Je ne suis pas assez souple et 2 : Le yoga c’est pour les filles.

time-for-yoga

J’entends ou lis souvent cette excuse :
J’aimerais vraiment essayer le yoga, mais je n’ai pas le temps..

Nous allons voir qu’il s’agit bien souvent d’un problème de motivation, de gestion des priorités plutôt qu’un réel manque de temps.

Nota : on peut bien sur remplacer ‘yoga’ dans le titre ci dessus par tout type d’activité 😉

Arrêtez de réfléchir ou de vous plaindre, agissez !

Il est toujours possible de repousser à plus tard la décision de prendre du temps pour soi, d’espèrer des jours meilleurs ou la retraite pour s’y mettre. Souvent cela ne va jamais se faire à force de repousser.
Là tout de suite, sans réfléchir, où que vous soyez, bougez un peu, prenez quelques respirations, fermez les yeux, redressez-vous.
Agréable non ? Et si vous décidiez de renouveler ça plus régulièrement ?

Travailler votre gestion du temps / rapport au temps

Investissez dans quelques bons ouvrages pour apprendre à identifier les domaines (travail, relationnel, hygiène de vie) qui vous ressourcent, et à l’inverse ceux qui vous pompent toute votre énergie et réajustez vos priorités.
Je conseille l’ouvrage La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! (lien affilié) . Ce livre est loin d’être parfait et l’éthique de l’auteur parfois douteuse, mais c’est une excellente synthèse de toutes les techniques d’optimisation et priorisation du temps.

Identifiez vos ‘mange-temps’

yoga-clockPrenez 10 minutes pour lister par tranche de 30 minutes ce que vous faites sur une semaine, et notez par des + et – ce que vous apportent ces activités/tâches.
Exemple :
Facebook : 4h/sem – –
Balade au parc : 1h/sem +
Journal télévisé : 5h/sem – –
Dîner avec ma meilleur amie : 1h/sem ++

Donnez de plus en plus de place et d’importance aux activités qui vous ressourcent, réduisez progressivement les autres.

Travaillez moins (mais mieux)

Si à la lecture de ce point vous avez spontanément envie de me dire :
– oui, mais c’est facile à dire, j’ai un poste important
– je dois être là pour mes équipes
– je dois montrer que je suis au bureau
– J’ai mes facture à payer pour mes voitures, ma maison et mon appartement
– etc etc ..

Je connais ces excuses, pour les avoir sorties moi-même pendant des années. Il est peut être temps pour vous de vous poser les vraies questions qui chatouillent sur votre rapport au travail. Je vous conseille de le faire 3 ou 4 fois par an.
C’est quand même vous qui l’avez choisi ce job non ? Ah non, pas vraiment ?
Pour vous aider dans votre réflexion, un bon article de mon amie Lyvia, Une société qui marche sur la tête.

Négociez une demi-journée de télé-travail avec votre boss. Vous verrez rapidement qu’au calme chez vous vous allez abattre une demi journée de travail en 2, puis 1heure. Profitez du temps libéré pour prendre soin de vous.
Vous êtes manager ? Montrez l’exemple, disparaissez une demi journée par semaine, tout le monde sera content.

Devenez autonome dans votre pratique

Suivez un cours collectif ou particulier de yoga pendant un trimestre ou une année afin d’apprendre les bases puis commencez à pratiquer par vous même. Achetez quelques bons livres ou DVD (faites vous conseiller par votre professeur).
Reprenez de temps en temps quelques cours pour vous perfectionner, vous faire ajuster, apprendre de nouvelles choses, de façon régulière ou pourquoi pas sous forme de mini-stages.

Instaurez un petit temps pour vous, connus de tous.

Mettez en place une routine (dans le sens anglo-saxon du terme).
Instaurez un petit moment quotidien si possible au même moment où vous savez que vous avez 5, 10 ou 30 minutes rien que pour vous, au calme pour vous ressourcer. Essayer de trouver le meilleur créneau dans votre semaine/journée pour vous y tenir dans la durée.
Faites connaître et respecter ce temps pour vous par votre entourage !
Si cela consiste à quitter plus tôt le travail une fois par semaine, prévenez vos collègues. Ne dérogez pas ,faites comprendre que c’est important pour vous.
Le présentéisme a encore la dent dure en France ! Ca râle et ça jase ? Et alors ! Vous verrez qu’après quelques semaines ce sera assimilé de tous, et vous serez certainement copié au vu de ce que cela vous apporte.

Pratiquez VOTRE yoga !

La définition traditionnelle du yoga, c’est l’arrêt des perturbations du mental. C’est donc toute pratique de pleine conscience ou activité qui vous amène à être dans l’instant présent, en lien avec vous-même.
Le yoga ce n’est donc pas juste des postures sur un tapis, cela peut être 10 minutes de jardinage, jouer avec un enfant, cuisiner un bon plat, marcher en pleine conscience .. !

Cela peut aussi être un exercice de pranayama (technique de respiration) à pratiquer au lit avant de se lever ou pendant vos 30 minutes de RER le soir.
Si vous le faites, faites le vraiment, sans portable dans une main, pas avec la TV qui tourne, une chose à la fois, soyez vraiment là !

Cet article vous parle ? Vous voulez partager et faire bénéficier les lecteurs de votre expérience ? A votre clavier, à vous de jouer dans le cadre ci-dessous !

Au plaisir de vous lire

Guillaume

4 postures de yoga pour mieux dormir

insomnieIl est très tard, ou très tôt, vous êtes au lit, le cerveau tourne toujours et le sommeil ne vient pas ? Voici 4 postures de yoga faciles et un exercice sur le souffle à pratiquer sans modération, à toute heure de la nuit.
Si vous lisez cet article la priorité est à la pratique aussi je ne donnerai pas trop de détails sur les bienfaits de chaque posture, il sera temps d’y revenir plus tard (vos questions sont les bienvenues).

Il existe de nombreuses postures privilégiant l’endormissement, en voici quelques unes que j’ai testées et approuvées.
Nota : les postures peuvent être enchaînées dans l’ordre chronologique ci-dessous.

Etirement postérieur – Uttanasana उत्तानासन
uttanasana
En position debout, inspirez sur place (on peut aussi lever les bras sur l’inspir), à l’expir descendez en grande flexion. Petite rétention poumons vides si c’est agréable. Remontez à l’inspir.
La version assise de cette posture (la pince) est aussi envisageable.
Répétez 6 à 8 mouvements.

Torsion couchée – Jathara Parivritti जठरपरिवर्तनासन
jatharaparivritti

Allongé(e) avec les jambes repliées sur l’abdomen – il est aussi possible de faire le mouvement les pieds au sol – inspirez sur place, et sur l’expir, laissez descendre les jambes pliées en torsion d’un côté. Inspirez et revenez au milieu, descendez de l’autre côté sur l’expir. Contrairement à la photo, vous pouvez garder les yeux fermés.
Répétez 6 à 8 fois de manière alternée. Si c’est agréable, restez d’un côté quelques respirations, puis de l’autre.

Les jambes contre le mur – Viparita Karani विपरीतकरणी
viparita-karani
Il est possible de pratiquer la demi chandelle si vous en avez l’habitude, sinon cette version plus douce et qui demande moins de préparation physique.
Asseyez-vous perpendiculairement à un mur, la fesse droite touche le mur, basculez ensuite sur le coté, le dos au sol et montez les jambes contre le mur.
Relâchez les bras de chaque côté, vous pouvez rester dans la posture 5-10 minutes.
N’hésitez pas à garder les yeux fermés.

La posture de l’enfant – Balasana बालासन
Balasana
Agenouillez-vous sur le tapis, puis relâchez la tête vers le sol, les bras peuvent être allongés le long du corps, ou sous la tête, si elle ne touche pas au sol.
Restez dans la posture quelques minutes.

En en bonus pour bien terminer cette mini séquence, un exercice de pranayama intitulé Chandra Bedhana ou respiration lunaire.
En position assise, le dos bien droit, inspirez par la narine gauche (la droite est bloquée par un doigt) expirez par la narine droite. Répétez le cycle – toujours du même côté – pendant plusieurs minutes.

Nadhi shodana (respiration alternée) permet aussi de calmer le mental, accompagné d’un petit exercice de visualisation, je reviendrai dessus prochainement.

Si vous faites cette séance en prévision de la nuit à venir, veillez à le faire suffisamment loin du dernier repas.

Bonne pratique et .. bonne nuit !

>>> Voir quelques bons livres et DVD sur le Yoga

Sources :
Yoga The path to holistic Health par B.K.S Iyengar
Books de formation Viniyoga, Claude Maréchal
www.yogajournal.com
www.yogamrita.com

Crédits Photo :
muselan.typepad.com/musasana/
Amanda Yoga Perth (Australia)
www.yogalounge-namaste.de/
mavienestquuncirque.blogspot.fr/







Envie de recevoir les prochains articles de ce site ? Inscrivez-vous à la newsletter !





Comme vous, je n’aime pas être spammé, aussi il vous est possible de vous désabonner à tout moment. Vos coordonnées ne seront jamais communiquées à un tiers.




Carte cadeau Yoga

carte-cadeau-yoga

Envie d’offrir de la détente, du lâcher prise, et du bien-être à un proche pour une occasion particulière ou pour les fêtes de fin d’année ? Offrez une carte cadeau yoga.

Je propose différents bons cadeau Yoga, valable 6 mois (séances personnalisées, prêt de tapis et déplacement à domicile – métropole lilloise – inclus).

1 séance 1h d’initiation au yoga en cours particulier : 50 €
Forfait 3 séances d’1h de yoga en cours particulier : 140 €

Autres formules à la carte sur demande. Paiement possible par virement bancaire.
Le bon cadeau peut être envoyé par courrier à l’adresse de votre choix.

Contactez-moi par mail ou au 06 15 69 96 65 pour toute commande ou complément d’information.

 

Excuse n°2 : Le yoga, c’est pour les filles

Cet article fait partie du Top 5 des excuses pour ne pas essayer le yoga, et fait suite à l’excuse n°1 : Je ne suis pas assez souple.

srimad_bhagavad_gitaPetite leçon d’histoire, il y a plus ou moins 3000 ans naissait le yoga et il se dit qu’il a été créé par et pour des hommes. La littérature confirme cette hypothèse. Peu voire pas de trace de femmes dans les grands textes tels que la Baghavad Gita, dialogue entre ces messieurs Krishna et Arjuna.
Les grands maîtres de l’époque moderne du yoga sont quasi tous des hommes.
Le yoga version féminine n’est apparu en Europe que dans les années 50-60 avec des enseignantes telles qu’Eva Ruchpaul.

Force est de constater toutefois que les cours collectifs de yoga comprennent généralement 90% de filles. Neda, de chez YogaLite Lille constate aussi cette proportion d’un homme pour 10 participants dans les cours en salle.
Je n’ai pas trouvé de statistiques pour la France mais aux USA, la répartition serait de 72% de femmes pour 27% d’hommes.

yogaguyfunAlors, qu’est ce qui freine – vraiment – les messieurs à passer sur le tapis ?
Dans les raisons évoquées, ils me disent souvent que ce n’est pas assez physique, qu’ils craignent de ne pas être assez souple et donc ridicules, d’être le seul mec dans la salle, de passer pour un beatnik, ou encore me demandent s’il faut être végétarien.

 

Quel dommage car ceux qui testent la discipline sont souvent conquis et j’observe que ce sont les élèves parmi les plus assidus.

Le yoga a pour eux de nombreux bénéfices (j’en parlerai dans le détail dans un prochain article) tels que le développement de la souplesse, la gestion du stress, la récupération physique, le sommeil, et même la maîtrise de soi .. jusque sous la couette.

Qui sont ces hommes qui pratiquent ?
Des « monsieur tout le monde » !!
Ils arrivent souvent au yoga car on leur a conseillé, et fréquemment suite à une blessure ou un événement de vie (gros pépin de santé, burn out, changement d’emploi, divorce).
Plusieurs d’entre eux me disent aussi que leur salle de gym proposait une séance de yoga, qu’ils ont testé et ont ensuite cherché des cours de yoga traditionnel.
« Les hommes qui viennent à mes cours sont plus attirés par les cours méditatifs que les cours dynamiques » (Neda).

J’ai ensuite remarqué un point TRES intéressant. Dans mes cours, le pourcentage d’hommes est plus important que dans les cours où l’enseignant est une femme, et en cours particuliers j’ai généralement 75% d’hommes !!! Ils seraient donc plus à l’aise avec un enseignant masculin.

Toujours pas convaincus messieurs ? Allez jeter un œil dans ma rubrique Témoignages !

Et si vous êtes pratiquant de yoga, n’hésitez à pas à témoigner ci-dessous sur vos motivations et ce qui vous a décidé à vous lancer

A bientôt !

Guillaume

>> Envie de lire d’autres articles de ce type ou encore découvrir de bonne lectures sur le yoga ?

Sources :
http://www.statisticbrain.com/yoga-statistics/ 07 2013
Esprit Yoga septembre/octobre 2013

1er anniversaire

Photo : Liza Camba yogini

Je fête tout juste mon premier anniversaire de « yoga-entrepreneur ».

Un grand merci à vous qui me faites confiance et me suivez, élèves, proches, enfants, employeurs, contacts !!
Merci aussi à celles et ceux qui étaient sur le point de transférer sur moi leurs peurs et incertitudes et qui se sont abstenus de le faire.
Jusque là aucun regret, peut-être celui de ne pas avoir commencé plus tôt !

Ce que je retiens de cette année d’activité : une grande liberté, du sens, un bond dans ma productivité, des tas de belles rencontres, certaines improbables, de cours donnés, de livres lus et de nouvelles disciplines testées, de remises en question, mais aussi de séances de piscine, sorties de classe, au parc, à la bibliothèque avec les enfants.

Tout n’est pas rose bonbon tous les jours, mais le yoga aide à se renforcer et aussi à s’assouplir – surtout dans la tête -, se focaliser sur ce qui est essentiel.
Les mauvaises habitudes resurgissent souvent, cela demande une attention constante mais ça en vaut vraiment la peine.

Tout juste une année d’expérience, c’est un peu court pour tirer des leçons ou donner des conseils. Si je ne devais en donner qu’un à quiconque souhaite se lancer ou simplement revoir ses priorités de vie, ce serait :

Faites une pause et écoutez-vous !

Pas pour vous plaindre ou vous trouver des excuses. Trouvez un moment de calme* ou une activité** pour réussir à écouter la petite voix tout au fond de vous, celle qui vous connaît et sait bien ce qui est réellement bon pour vous.
Si vous entendez plusieurs voix, consultez ;-).
Cela dépend de chacun mais l’exercice est parfois difficile.
Tout ce qui nous entoure est fait pour nous en écarter : éducation, principes, distractions, entreprise, société.

Faites cette pause dès que possible et n’hésitez pas à partager ici ce que vous avez observé !

A bientôt !

* Les vacances sont idéales, pendant un voyage ou déplacement.
** Jardinage, peinture, sport, yoga, n’importe quelle activité pendant laquelle, ou après laquelle vous vous dites : là j’étais moi, j’étais bien, je n’ai pas vu le temps passer.

 

Programme des cours collectifs 2015-2016

Voici le programme des cours collectifs de yoga pour l’année 2015-2016

Jeudi
10h15 à 11h30 – Sainghin en Mélantois (59)

Cours collectif / Gymnastique volontaire. Pas de cours pendant les vacances scolaires.
17h30 à 18h45 – Lille (59)
Cours Collectif – Yoga Vitalité 1. YogaLite
19h00 à 20h15 – Lille (59)
Cours collectif – Yoga Equilibre. YogaLite

Plus d’infos

Vendredi
10h à 11h – Mons en Baroeul (59)
Cours collectif. Association YOTA. Pas de cours pendant les vacances scolaires.
Plus d’infos

Contactez-moi
pour toute question ou inscription

A bientôt !

Guillaume

Votre corps réclame de l’eau – effets méconnus de la déshydratation

Couv corps_reclame_eau.inddJ’ai acheté ce livre suite à une discussion avec une amie – merci Marina – à qui j’expliquais ma difficulté à m’hydrater autrement que par des tisanes ou du thé, et mon incapacité à avaler un verre d’eau sans sourciller.
En marge de cela j’ai déjà observé plusieurs symptômes de déshydratation (peau et lèvres sèches, douleurs articulaires, etc).
Nous avions aussi évoqué mes récentes crises d’asthme allergique survenues l’été dernier sans explication. Elle m’avait alors fait suivre un article du site américain MindBodyGreen (why staying hydrated could change your life)

 

La lecture de ce livre a été une prise de conscience que j’étais par périodes en état de déshydratation chronique ! Un rapide calcul de ma consommation d’eau quotidienne n’a fait que confirmer ce constat.

Assez parlé de moi, parlons de l’auteur et de son livre !

ferydoonLe docteur Fereydoon Batmanghelidj, né à Téhéran, a fait des études de médecine en Ecosse, est retourné en Iran pour créer un centre médical avant de se faire emprisonner dans les années 80 par le gouvernement en place. Il découvre les propriétés médicinales de l’eau alors qu’il est en prison. Une fois libéré, il poursuite ses recherches sur l’eau aux états-unis.

Le livre fait 150 pages, plus 4-5 pages de bibliographie et une petite biographie de l’auteur.

Il est composé de 12 chapitres et commence par poser quelques principes et constats sur la médecine occidentale, il passe ensuite en revue les conséquences de la déshydratation dans le cadre de pathologies telles que les colites, les rhumatismes, le stress, l’hypertension, l’asthme (tiens tiens) ou encore le diabète.

L’ouvrage est plutôt facile à lire, agrémenté ici et là de juste ce qu’il faut de schémas anatomiques ou tableaux explicatifs. L’auteur fait aussi la part belle aux témoignages de personnes qui ont obtenu des résultats significatifs dans la guérison de certaines pathologies.

On peut aussi y lire une belle critique (justifiée selon moi) de la médecine allopathique et du recours systématique aux médicaments. Personnellement, depuis ma naissance, aucun médecin ne m’a jamais posé la question « est ce que vous vous hydratez suffisamment ? ». Et vous ?

En conclusion :
Je suis conscient que les « alicaments » (aliments-médicaments) sont de nos jours à la mode, mais dans ce cas précis, je suis sincèrement convaincu qu’une hydratation correcte peut réduire certaines inconforts ou pathologies, j’y suis d’ailleurs plus vigilant et je commence à observer plusieurs effets encourageants.

Attention, ce n’est pas mentionné dans le livre, mais d’un point de vue ayurvédique, un ou 2 grands verres d’eau froide juste avant le repas sont pour certaines constitutions un vrai coup de frein au métabolisme, à la digestion et au transit. Privilégier dans ce cas de l’eau tiède et/ou légèrement aromatisée (citron, gingembre).

A retenir :
Les sodas, l’alcool et autres boissons industrielles ne comptent pas dans votre apport hydrique quotidien.

J’ai aimé :
– Livre facile à lire
– Un bon rappel d’anatomie et physiologie
– Prix abordable.

J’ai moins aimé :
– La traduction est parfois limite et le livre est par endroits mal maquetté
– J’aurais aimé avoir plus d’informations sur le type d’eau à privilégier (bouteille, robinet?)
– Le chapitre sur le Sida prête à discussion

Prix : env 14,50€ sur Amazon Votre corps réclame de l’eau – Effets méconnus de la déshydratation

Bonne lecture ! Vos questions sont les bienvenues, ainsi que votre avis si vous l’avez déjà lu.

>> voir plus d’articles sur des livres de yoga ou développement personnel