Vivre : la psychologie du bonheur

mihalyLa théorie du « flow », en français « Expérience optimale », a été initiée par Mihaly Csikszentmihaly, psychologue hongrois, qui est considéré par ses pairs comme le plus grand chercheur sur la psychologie positive.
J’avais vaguement entendu parler du concept dans un article de Servan-Schreiber (encore lui) et c’est un ami qui m’a précisé en quoi cela consiste et prêté ce livre (merci Antoine).

Quelle claque !! Je pense que cela va devenir un de mes livres de chevet, un de ces ouvrages qu’on regrette de ne pas avoir lu 20 ans plus tôt !

L’auteur, à la différence d’autres qui sortent leur théorie de leur chapeau, a procédé à des centaines d’interviews pendant près de 2 décennies pour donner sa définition du bonheur et affiner sa théorie de l’expérience optimale (flow). Un des premiers intérêts du livre et de différentier les notions de bien-être, de plaisir fugace, des expériences de bonheur avec un grand B.

Il décrit le flow comme un état de motivation profonde, où la personne est totalement plongée dans ce qu’elle fait, un laps de temps pendant lequel elle éprouve de la joie, de la liberté, de la réalisation de soi, alors que le temps semble suspendu.

Un petit schéma (en anglais, sorry) pour illustrer la chose

flow

Le flow est cette diagonale qui oscille en flirtant dans sa partie basse avec notre zone de confort, où nous risquons l’ennui et le désintérêt, et dans sa partie haute avec l’anxiété, où nous atteignons les limites et frôlons le burn out.

Cet état peut se produire dans des conditions voulues et heureuses mais pas que (emprisonnement, déportation, maladie).

On déduit de cet ouvrage que la recette du bonheur résiderait dans l’habilité de chacun à maîtriser son attention … tiens tiens, voilà peut-être une des raisons pour lesquelles ce livre me parle autant. Il s’agit là d’une des définitions du Yoga.

On retiendra aussi de ce livre que le bonheur est une attitude plus qu’un état lié aux circonstances extérieures et qu’il s’agit de se relier à son propre bonheur, pas celui qu’on a essayé (société, éducation) de vous ‘vendre’.

Je trouve que cet ouvrage est une aubaine pour tous, et plus particulièrement pour celles et ceux qui amorcent un changement de vie (perso mais aussi professionnelle).

vivreLe livre n’est pas parfait, il y a des longueurs, des exemples qui font peu écho, des passages indigestes.

Je pense vraiment qu’il faut le lire par étapes, savoir le refermer, relire un passage, l’intégrer et reprendre.

Une pépite du développement personnel, à lire sereinement sur le transat cet été !

370 pages / Editions Pocket
Environ 10€, en vente partout et sur Amazon : Vivre
ou Fnac.com :
Vivre ! la psychologie du bonheur
(liens affiliés)

>> voir plus d’articles sur des livres de yoga ou développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *