Les chroniques de Lady Yoga

lady yogaRain Mitchell, (en réalité Stephen Mc Cauley, qui utilise un pseudo et va jusqu’à s’inventer une fausse bio pour ce premier opus) nous sert une satire de la vie d’une salle de yoga au travers de plusieurs portraits très réussis : la gérante de salle spirituelle, la danseuse blessée, l’actrice sur le tard, l’agent au bord du burn out, la masseuse ex-droguée.
Le tout est frais, travaillé et se déroule à Silver Lake, banlieue branchée et hippie de Los Angeles, où le studio de Lee est en passe d’être racheté par une franchise.
On sent que l’auteur pratique le yoga (depuis l’âge de 22 ans) et côtoie le microcosme. Il donne un regard drôle et caustique sur la discipline aux USA, le côté commercial de l’accès au bien-être et à la spiritualité.

En résumé : une sorte de Sex and the City du yoga, léger mais prenant, à dévorer en terrasse au premier rayon de soleil.
Si vous connaissez et aimez les Chroniques de San Francisco (A.Maupin), vous allez adorer !

Éditions 10/18. Environ 8€ en vente un peu partout et sur Amazon Les chroniques de Lady Yoga ou sur Fnac.com : Les chroniques de Lady Yoga
 (lien affilié)

>> voir plus d’articles sur des livres de yoga ou développement personnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *