Nager 30 minutes sans s’ennuyer !

LapPool

Vous êtes convaincu(e) des bienfaits de la nage, vous avez essayé puis arrêté, puis ré essayé, avant d’identifier votre ennemi principal : l’ennui.

Je suis longtemps passé par le même stade, par les mêmes longues séances ennuyeuses, souvent conseillé par des nageurs et des programmes de natation que je lisais ici et là. Je me retrouvais souvent gelé au bout de 50 min d’allers et retours répétitifs avec l’esprit qui lui était ailleurs.

En plus de cela, pour un Vata / ISTP comme moi, la discipline et la régularité ne sont pas des qualités naturelles et j’ai besoin d’exprimer une sorte de créativité même à la piscine.

Et puis à force de tâtonnements j’ai trouvé un format de séance de piscine accessible, énergisant, complet et suffisamment amusant pour pouvoir nager 30 minutes sans m’ennuyer et avoir envie de le conserver dans le temps.

Inconsciemment j’appliquais à mon approche de la nage un concept du yoga traditionnel :
Sthira / Sukha

Sthira : La fermeté => je réserve des créneaux dédiés dans la semaine et je m’y tiens rigoureusement.
Sukha : l’aisance, le confort, la facilité => dans ces créneaux, programme libre, ludique, sans m’épuiser.

Gerard Blitz traduit le concept sous la forme : « fermement établi dans un espace heureux »

Cela fait maintenant 2 ans que je nage entre 1 et 2 fois par semaine, souvent sur une courte durée, 30-35 min, ce qui donne une séance qui peut facilement s’intégrer à une vie active et à un planning chargé.

Je vous propose ici 10 astuces pour varier les sessions de piscine, vous sentir bien non plus uniquement après la séance mais pendant. J’ai testé et utilise chacune de ces techniques, sans avoir inventé grand chose, j’ai puisé le reste des idées dans les techniques d’entrainement ou d’exercice physique nouvellement connues sous les noms de Paleo ou movnat.
N’étant pas « nageur » j’ai volontairement laissé de côté les plans d’entrainement de natation que je trouve souvent très rébarbatifs.

1) Variez les nages, les rythmes, les allures

backandforth

Alternez au maximum les nages. Chacune d’elle a ses avantages et inconvénients. Il en manque une à votre palette ? Apprenez-la! Peut être sous la forme d’un petit stage de 5 fois 1 heure.
J’ai personnellement appris le crawl vers l’âge de 20 ans lors d’un stage de préparation au BNSSA (sauvetage en mer) et ça a été une révélation. Il n’y a pas d’âge pour apprendre !

2) Keep it simple

Visitors crowd an artificial wave pool at a tourist resort to escape the summer heat in Daying county of Suining
Choisissez une piscine près de chez vous, proche de votre lieu de travail, ou située sur le trajet.
Faites en sorte que le temps de passage au vestiaire soit le plus court possible.
Privilégiez un établissement qui propose un système de vestiaire simple.
Pour gagner du temps, prenez une carte de 10 séances ou un forfait.
Enfin profitez de temps en temps d’un jour off pour bénéficier d’un créneau moins bondé.

3) Prévoyez (un peu) ce que vous allez faire
Essayez d’arriver dans l’eau en ayant un idée de ce que vous allez faire. Appliquez la loi de Pareto, faites 80% de votre programme prévu et improvisez sur les 20% restants. Régulièrement, inversez les proportions !

4) Nagez moins longtemps
Privilégiez la qualité, la variété et l’intensité à la quantité.
« Moins c’est mieux ! ». Testez cet adage.

5) Ressentez !
Exercice à répéter, ou thématique pour une séance, le ressenti permet de se détacher du comptage et de l’effort. Vous pouvez vous concentrer par exemple sur le contact de l’eau sur le corps, la pression sur les mains, les sons qui vous entourent, le bruit des bulles qui sortent pas le nez.
On peut aussi focaliser l’attention sur la respiration, en retardant l’apport d’air, en allongeant le souffle (inspir sur une brassée, expir sur 3 brassées).
Par dessus tout, essayez d’être « présent » pendant toute la séance.

6) Changez de terrain de jeu

open_water
Sortez de la routine en changeant de point de vue ou de piscine ! Testez un nouvel établissement, pour une séance ou pour la semaine. Passez d’une piscine de 25 à 50m.
Si vous êtes en vacances ou en déplacement professionnel, renseignez-vous afin de savoir s’il n’ya pas une piscine au sous-sol ou si vous ne disposez pas d’un accès à celle de l’hôtel voisin.
C’est l’été ? Direction la mer ou le lac tout proche. Le courant, les vagues, le vent, tout cela change les sensations, et renforce l’adaptabilité face à un contexte qui change.

7) Amusez-vous !
Sautez, plongez, doublez la personne qui nage devant vous, marchez dans l’eau avec des enfant sur le dos. Vous manquez d’idée ? Observez les enfants !

8) Ne comptez plus ou comptez différemment
Habitué(e) à compter les longueurs ou à nager 1h ?
Arrêtez de compter le temps d’une séance. Ou comptez les brassées, les respirations, les longueurs.
Démotivé(e) ? Découpez la séance en 8 ou raisonnez en aller-retours.

9) Fractionnez !
Sortie piscine en famille et vous vous dites que vous n’allez pas pouvoir nager ? Allez-y en couple ou entre amis. Pendant qu’une personne surveille les enfants dans le petit bain, direction le grand bain, pour 4 ou 8 Aller-retours rapides, avant de venir prendre le relais. Répétez à souhait.
Vous travaillez ainsi des fibres musculaires différentes, vous reposez entre 2, et veillez à la qualité de la nage, étant limité par le temps.

10) Testez ces trucs (qui ne marchent pas pour moi mais vous plairont peut-être)

hippo

Le choix du partenaire est important ;-)

– Trouver un(e) partenaire de nage
– S’inscrire dans un club de natation
– Ecouter de la musique

Quelques exemples d’exercices variés pour une séance dans une piscine de 25 m :
4 Aller-retours brasse à l’aller / crawl au retour en douceur (échauffement) 
2 AR en crawl avec pull-buoy entre les jambes
2 AR en brasse avec une respiration toutes les 2 brassées
1 longueur sous le forme de 4 canard + apnée, retour facile
2 AR rétro pédalage jambes à l’aller / rétro pédalage bras au retour
2 AR aller brasse, retour dos
Pause 2 min
2 AR crawl en douceur, puis accélération sur les 10 derniers mètres.
3 longueurs en apnée (demandez gentillement l’autorisation au maître nageur)
10 tractions sur le plot de plongeon (non non personne ne vous regarde!)
4 AR en crawl sans s’arrêter en ralentissant le mouvement
4 aller-retours en brasse, lentement (retour au calme)

Enfin pensez à bien vous hydrater et à vous étirer, et consultez un médecin si vous reprenez le chemin du grand bain !

Et vous, quels sont vos petits trucs pour faire de la séance de piscine un moment plaisant ?

Ressources et crédits photos :
www.theguardian.com
www.paleoperiodical.com
www.active.com

Une réflexion au sujet de « Nager 30 minutes sans s’ennuyer ! »

  1. Trop cool, merci pour cet article.
    Moi pour passer le temps, j’imagine que mes mains sont des dauphins et que mes jambes sont des baleines. J’ai l’impression d’être un banc d’animaux marins.
    Ou sinon J’essaye de glisser juste en dessous de l’eau en imaginant que l’eau est mon élément naturel. Et j’imagine que je suis un poisson.
    Et sinon je m’amuse à me focaliser sur juste un élément de mon corps et je travaille ce que conseille Florent Manaudou : https://www.youtube.com/playlist?list=PL0k9CYI9iVDDosxWYIpfvKkJ0nqo0Vjk-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *